WIN (Women's Implantology Network) – Inspirer et faire participer les femmes dans la dentisterie implantaire

la puissance nordique !

Premier atelier nordique du Women’s Implantology Network (WIN) à Stockholm : inspirer

Motivant, plaisant, excellent pour la cohésion de l'équipe, cela vaut vraiment la peine ! Voici les commentaires des participantes à l'atelier nordique du WIN, qui s'est déroulé les 2 et 3 juin à Stockholm. À l'initiative de Straumann Nordic, les femmes dentistes de Suède, de Norvège et du Danemark se sont rencontrées pour leur première réunion de réseau. À l'ordre du jour : Conférences, ateliers – et tout simplement, s'amuser ! L'initiative a été lancée par Straumann afin d'encourager et de soutenir les femmes à devenir active en dentisterie implantaire et d'atteindre leur plein potentiel.

À propos de WIN - Women's Implantology Network

Qu'est-ce que le Women’s Implantology Network (WIN) ?

Bien que le nombre de femmes dentistes obtenant leurs diplômes aujourd'hui soit plus élevé que les hommes, les statistiques montrent que les femmes sont sous-représentées en dentisterie implantaire. Ceci s'applique à tous les domaines et à tous les niveaux (chirurgiens, intervenants, leaders d'opinion clés, propriétaires de cabinets et positions de responsabilité). Ce déséquilibre doit être corrigé et cela commence par la construction d'une forte communauté de femmes actives et reconnues pour leur réussite en dentisterie implantaire. Soutenu par l'engagement de Straumann qui consiste à jouer un rôle actif et à promouvoir ce mouvement, WIN a été formé en octobre 2016. L'objectif de ce réseau est de connecter les femmes au niveau international  avec différentes participations et responsabilités (dans toutes les spécialités dentaires, la pratique universitaire/privée, avec/sans famille, à temps plein/partiel etc.) qui souhaitent faire partager leur expérience et savoir. Le but est d’encourager leurs collègues féminines à entrer dans la dentisterie implantaire et d'élargir leurs compétences. La diversité de femmes énergiques et à la carrière couronnée de succès présentes dans WIN aidera ce réseau à corriger le déséquilibre entre les hommes et les femmes en dentisterie implantaire. 

Conférences

La réunion a démarré par une conférence scientifique sur l'augmentation osseuse avec des cellules souches mésenchymateuses - recherche scientifique révolutionnaire par Cecilie Gjerde. Nous avons continué par une présentation de Trine Bjelke-Holtermann sur les femmes et l'International Team of Implantology (ITI).

Ateliers

Au cours de deux séances intensives en atelier, les participantes ont discuté de la situation et des difficultés des femmes en dentisterie implantaire et comment Straumann pouvait apporter son soutien. Les femmes dentistes doivent faire face à des difficultés externes et internes. Les femmes sont souvent leurs pires critiques. Vu de l'extérieur, les attitudes et les structures ne sont pas toujours bénéfiques, et les femmes éprouvent des difficultés à maintenir un équilibre travail-vie privée dans leur rôle de parents qui travaillent. Toutefois, les participantes étaient d'accord pour dire qu'elles font le meilleur travail du monde. Avec l'aide des réseaux de femmes et en s'encourageant les unes les autres, les femmes peuvent accomplir de grandes choses. Il est également important pour les femmes d'avoir le courage de s'aventurer hors de leur zone de confort et de faire confiance à leurs collègues. Pour les nouveaux dentistes, il est important d'avoir des modèles féminins. 

S'amuser...!

La journée s'est terminée par une activité de divertissement au Laserdome et par un repas collectif, permettant à chacune de mieux faire connaissance. 


« Un très bon moyen pour permettre aux femmes de mieux se connaître, de former un réseau, de bénéficier du soutien de chacune, d'être plus forte. » Trine Bjelke-Holtermann, Norvège


Sortir de la zone de confort

Comme toutes les participantes parlent et font des conférences dans le cadre de leur travail, le deuxième jour du réseau était entièrement dédié à la formation individuelle en ce sens. Fortement encouragées à sortir de leur zone de confort par l'enseignante Sylvia Pitz, les participantes ont eu une excellente expérience d'apprentissage, avec des conseils pratiques dans un environnement d'encouragement où régnait la bonne humeur.


« Nous pouvons apprendre à nous connaître et apprendre grâce aux autres, et cela peut également être un développement positif pour le secteur. » Ann André-Bergman, Suède


Continuer sur cette lancée

Les commentaires des participantes ont été extrêmement positifs. Elles ont aimé être ensemble, avoir le temps pour des conversations personnelles, apprécié les conférences leur permettant d'être à jour concernant les normes scientifiques, et ont été inspirées par les discours de femmes talentueuses. Les participantes aimeraient se revoir, et elles ont également vu comment cela pourrait profiter aux dentistes nouvellement diplômés s’intéressant à l'implantologie. Pour continuer sur cette lancée, toutes les participantes ont été invitées à se joindre à un groupe Facebook international dédié à WIN. A l'avenir, elles seront invitées à assister aux prochains événements et ateliers internationaux et locaux. Plusieurs participantes sont depuis déjà impliquées dans des projets Straumann. Par exemple, trois nouvelles formations ont été ajoutées au catalogue des formations pour 2018 avec cinq des participantes WIN. Pour le même catalogue de formation, nous sommes également heureux d'inclure les participantes WIN dans notre liste de tutorat. Très excitant ! Ce sont de grandes opportunités pour les débutantes en implantologie d'apprendre de modèles féminins. Dernier point, mais non des moindres, nous prévoyons pour 2018 une réunion de suivi et un nouvel événement pour attirer de nouveaux membres WIN.    


« J'espère que ce réseau pourra s'étendre encore plus loin à la base même de la carrière de chirurgien dentiste, afin que les étudiantes à un stade plus précoce de leur carrière puissent bénéficier des mêmes discussions et avantages que ceux que ceux dont nous disposons. » Malene Hallund, Danemark